GERAUD PORTAL // Jazz

Date de sortie : 13 février 2014
Concert de sortie : 20 mai au Sunside
Label : Gaya Music Production
Distribution : Abeille Musique

GERAUD PORTAL

Né en 1987 à Bourges, Géraud commence l’apprentissage de la musique à 6 ans, en autodidacte, avec la batterie. C’est une réelle chance pour lui d’être entouré de deux frères musiciens (piano et batterie) qui vont le pousser à apprendre à jouer de la basse pour qu’ils puissent jouer ensemble. A l’adolescence, son frère pianiste lui fait découvrir sa collection de disque de Miles Davis. Géraud est interpellé par le coffret : Miles / Coltrane. C’est ce qui le décide à jouer de la contrebasse.

Entre 2006 et 2009 Géraud voyage entre Paris et New York. Il y rencontre William Parker et prend des leçons à ses côtés. Il fait un séjour dans le New Jersey, chez son idole David S Ware, pour y travailler la musique, et partager son quotidien. Il revient alors en France avec le sentiment que David S Ware a touché quelque chose de profond en lui, il a ouvert un courant : la musique peut réellement changer les choses….!!!!

Depuis plusieurs années Géraud tourne avec des formations régulières telles que :

Gael Horellou Trio, 
Cesar Poirier Sextet, 
Transition Cosmic Power, 
Étienne Deconfin Trio, 
Stéphane Belmondo…

On a pu l’entendre récemment dans le trio du batteur américain Ari Hoenig. On peut l’écouter dans les clubs parisiens mais aussi dans le Berry (Centre), où il développe un réseau de concerts et de rencontres avec le pianiste Etienne Déconfin.

Le premier morceau est le générique de l’album : chaque musicien y fait entendre sa voix au cours d’un bref chorus. Fort Greene Vibes est un hymne à ce quartier New Yorkais évoqué dans les films de Spike Lee, quartier où Géraud a vécu durant les sessions d’enregistrement.

La composition suivante rend hommage à John Coltrane et à sa Positive Music qui a été déterminante dans son envie de jouer.

Dans Sound of the Universe, Géraud nous raconte la nécessité de rester connecté à l’Univers au milieu d’une mégalopole de plusieurs millions d’habitants.

C’est de ce bouillonnement dont il est question dans New York City, une immersion dans les veines et les artères de la Grosse Pomme dont le cœur ne cesse jamais de battre.

Sunrise est une mélodie sifflée au petit matin sur le pont de Brooklyn, lorsque le soleil se lève sur la « Skyline ».

La suite en trois parties qui clôt l’album a été écrite pour le pianiste Etienne Déconfin avec lequel Géraud partage une solide complicité musicale depuis dix ans.

Love Unit est une célébration de cette amitié scellée par l’amour de la musique.